mercredi 16 décembre 2015

Le gouvernement français a armé Boko Haram

Boko Haram est un mouvement insurrectionnel et terroriste d'idéologie salafiste djihadiste, originaire du nord-est du Nigeria et ayant pour objectif d'instaurer un califat et d'appliquer la charia.
De 2002 à 2015, son nom officiel est Groupe sunnite pour la prédication et le djihad (arabe : جماعة اهل السنة للدعوة والجهاد, « Jama'atu Ahlis Sunna Lidda'Awati Wal-Jihad »). Fondé par Mohamed Yusuf en 2002 à Maiduguri, et parfois qualifié de secte, prônant un islam radical et rigoriste, le mouvement a d'abord revendiqué une affiliation aux talibans afghans, avant de s'associer aux thèses djihadistes d'Al-Qaïda et de l'État islamique. Depuis la mort de Mohamed Yusuf en 2009, son leader est Abubakar Shekau.
Le 7 mars 2015, Boko Haram prête allégeance à l'État islamique, ce que ce dernier reconnaît officiellement cinq jours plus tard. Le groupe abandonne son ancien nom et forme officiellement une « province » de l'EI : la Wilāyat al-Sūdān al-Gharbī (arabe : ولاية السودان الغربي, « Province de l'Afrique de l'Ouest »)8,9. Il prend également le nom d'État islamique en Afrique de l'Ouest10.
Le mouvement est à l'origine de nombreux massacres, attentats et enlèvements à l'encontre de populations civiles de toutes confessions, au Nigeria mais aussi au Cameroun. Il est responsable de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité11 et est classé comme organisation terroriste par le Conseil de sécurité des Nations unies le 22 mai 20147. Source.

Le gouvernement français a armé Boko Haram !

Depuis le début de l'année, le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram a multiplié les attaques et les attentats contre la population dans le Nord du pays. Le groupe s'est surtout illustré ces dernières semaines en kidnappant plus de 200 lycéennes vouées à être vendues. Cet enlèvement a soulevé une vague de mobilisation internationale contre Boko Haram reconnu désormais par l'ONU comme organisation terroriste. En dépit du déploiement de militaires et la nomination d’un nouveau chef de l’armée, le président Goodluck Jonathan ne parvient toujours pas à arrêter l’insurrection meurtrière de ce groupe islamiste qui a fait plus de 3600 morts depuis 2009. Qui forme ses rangs ? Comment ce groupe fonctionne-t-il ? Source.

Voici une liste d'articles montrant le soutien du gouvernement français (et du gouvernement américain) à la secte islamiste terroriste Boko Haram :
Notez que François Hollande a déjà reconnu soutenir les terroristes islamiques.

Le Parlement vient de refuser de faire une enquête sur le financement de Daech


Zoom : Jean-Loup Izambert - L’Etat français protège les terroristes (18-11-2015)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire