mardi 25 août 2015

Vidalies et Cambadélis dérapent sur les ondes

Jean-Christophe Cambadélis et Alain Vidalies

Interrogé sur le risque de délit de faciès alors que la SNCF prévoit le renforcement des fouilles aléatoires de bagages, après l’attaque du Thalys vendredi, le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies l’a joué décomplexé : «A chaque fois qu’on parle de fouille aléatoire, quelqu’un dit "oui, mais ça risque d’être discriminatoire". Eh bien, écoutez, moi, je préfère qu’on discrimine, effectivement, pour être efficace plutôt que de rester spectateur.» Source.

Comme j'ai défendu Manuel Valls quand le CCIF l'a accusé d'islamophobe, je vais défendre Alain Vidalies aujourd'hui :
Les policiers ont suffisamment d'expérience pour reconnaître une personne potentiellement dangereuse. Ce n'est pas le cadre en costume cravate qui va poser problème, ce serait plutôt l'individu ayant un look patibulaire, ayant par exemple un sac de sport, ou bien un regard fuyant, nerveux, transpirant à grosses gouttes.
J'ai toute confiance dans la police et la gendarmerie française pour savoir discerner la menace.
Que le gouvernement socialiste laisse les forces de l'ordre travailler en toute liberté parce qu'ils sont le seul rempart actuellement efficace contre les islamistes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire