mercredi 1 juillet 2015

François Hollande soutient le terrorisme islamique

Attentats : à qui profite le crime ?

Lire l'article ici !


Grave accusation sur Hollande au sujet des attentats

Daech représente la ligne originelle sunnite de l'islam. Daech a été créé par les pays arabes sunnites qui sont les alliés de la France afin de combattre notamment les gouvernements chiites d'Irak et de Syrie. Daech veut éliminer physiquement tous les musulmans chiites mais aussi tous ceux qui veulent réformer l'islam (ou qui prétendent réformer l'islam). Les membres de Daech ne veulent pas d'un islam de France qui serait un islam pacifié et donc dénaturé. Critiquer L’État islamique, c'est critiquer l'islam.


Emission France Inter


"Vous soutenez Al-Qaïda en Syrie !- Mais vous êtes fou ? Vous êtes fou ?"Échange tendu dans "Politique Matin" entre Claude Goasguen et Olivier Dussopt
Posted by LCP on mardi 30 juin 2015

François Hollande soutient les sunnites d'Arabie Saoudite, du Qatar et les rebelles syriens d'Al Nosra (proches d'Al-Qaïda et de ISIS) contre les chiites syriens de Bachar al Assad. Bref, François Hollande soutient le terrorisme islamique.Rappelons que la guerre entre musulmans sunnites et chiites a commencé à la mort du prophète de l'islam. La France ne devrait pas se mêler des conflits internes de l'islam. A lire l'article sur Slate.

La politique pro-sunnite de François Hollande va à l'encontre des intérêts des musulmans chiites, des chrétiens, des juifs et de toutes religions autres que le sunnisme.
Les armes françaises livrées par François Hollande se retrouvent dans les mains de l’État islamique et tuent indifféremment des populations civiles, des musulmans chiites, des chrétiens, etc.
Pour le coup, François Hollande s'est fait beaucoup d'ennemis qui risquent un jour de le lui faire payer très cher.

Marc Trévidic

On ne peut combattre et soutenir le terrorisme islamique en même temps. Le message de François Hollande n'est pas clair. Il donne des armes aux islamistes puis leur envoie des bombes sur la gueule. A ce petit jeu risqué qui fait la fortune des marchands d'armes, il s'est fait beaucoup d'ennemis et par la même occasion, il a fait à la France beaucoup d'ennemis. S'il hésitait sur la conduite à tenir vis-à-vis des islamistes, le mieux aurait été de ne pas s'engager : on ne leur donne pas d'armes mais on ne les attaque pas non plus. Ainsi la France n'aurait été qu'un observateur entre les guerres fratricides que se livrent les musulmans sur la planète.

François Hollande islamiste

Les musulmans ont l'habitude de s'entretuer depuis les débuts de l'islam. Seul Mahomet avait le charisme et la puissance nécessaire pour unir les musulmans. A sa mort, ce ne fut qu'une longue suite d’assassinats et de guerres internes. La seule chose qui peut unir l'oummat, c'est affronter un ennemi commun.

Le Président François Hollande a confirmé dans un entretien avec Le Monde le 19 août que la France a livré et continue de livrer des armes directement aux « rebelles » de l’Armée Syrienne Libre (ASL) dans le cadre de sa guerre par procuration pour renverser le régime du Président Bachar al-Assad.

La France a bien livré des armes aux rebelles syriens. Lire l'article ici !

Selon Hollande, la France a envoyé des canons, des mitrailleuses, des lance-roquettes et des lance-missiles anti-blindés aux militants qui combattent contre le gouvernement du président syrien, Bachar al-Assad. Un envoi qui s’est produit en 2012 malgré l’embargo sur les armes en vigueur.
L’embargo de l’Union Européenne sur la livraison d’armes aux militants soutenus par les puissances étrangères en Syrie a été en vigueur de mars 2011 à mai 2013.
Le livre révèle également une série de décisions diplomatiques et militaires prises par le gouvernement français contre le gouvernement syrien. Des mesures prises aussi bien sous la houlette de François Hollande que de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.
L’une des mesures prévues consistait en un bombardement aérien, en août 2013, quand le gouvernement syrien avait été accusé d’avoir employé des armes chimiques. Une mesure tombée à l’eau lorsque Washington et ses alliés occidentaux en furent empêchés par un accord diplomatique qui prévoyait que la Syrie éliminerait son stock d’armes chimiques à la mi-2014.

Selon les propos de François Hollande rapportés par l’auteur, la France a livré des canons, des mitrailleuses, des lance-roquettes et des missiles antichars aux forces qui luttent contre Bachar Al-Assad alors que le président français avait toujours dit jusqu’ici que la France n’avait envoyé des armes en Syrie qu’après la levée de l’embargo.
Dans une interview accordée à la chaîne de télévision France 2, Bachar Al-Assad a accusé la France de soutenir les mêmes terroristes que ceux qui ont perpétré les attaques à Paris en janvier dernier. «Est-ce de la démocratie que d’envoyer des armes aux terroristes et de les appuyer ? Ai-je le droit de soutenir les terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo par exemple ?», s’est demandé le président syrien.

Depuis plusieurs semaines, la France livrerait des armes aux rebelles syriens, malgré l'embargo imposé par l'Union européenne, qui interdit de telles livraisons, selon Vincent Jauvert, du Nouvel Observateur.

La Turquie (tout comme la France) a livré aussi des armes aux islamistes en Syrie. Rappelons que la Turquie et le Maroc avait armé le FIS et FLN en Algérie pour tuer les français.
Le dirigeant de l'opposition turque Kemal Kiliçdaroglu a accusé aujourd'hui le gouvernement de livrer des armes aux rebelles islamistes en Syrie, promettant de bloquer hermétiquement la frontière à ce trafic s'il arrive au pouvoir. La Turquie est sous le feu des critiques, accusée d'avoir livré des armes aux rebelles islamistes en guerre contre le régime de Bachar al-Assad, des accusations que nie farouchement Ankara. 


Bachar al-Assad : «Il faut que le gouvernement... par libezap


Zoom : Jean-Loup Izambert - L’Etat français protège les terroristes (18-11-2015)


Problème du terrorisme en France et en Syrie: que faire ?


François ASSELINEAU: "La France est dirigée par des traîtres et des médiocres."

Le Parlement vient de refuser de faire une enquête sur le financement de Daech


Je pose une question :
Pourquoi François Hollande et Barack Obama veulent à tout prix se débarrasser de Bachar el-Assad ? 


Rappel : qui est "Daesh" ?
Quelques extraits vidéos essentiels pour comprendre la créature « Daesh », ses origines, ses soutiens.
Posté par Anonymous France sur lundi 14 décembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire