mardi 6 mai 2014

Les phrases chocs du Président François Hollande

A défaut d'un bilan positif, le président François Hollande nous a gratifié de ses phrases chocs dont il a le secret. Je vais essayer ici de répertorier les plus connues : 

Le redressement n'est pas terminé mais le retournement arrive. 

Le retournement économique tant attendu en France arrive.

Nous devons lutter contre toutes les peurs, et n'avoir peur de rien pour nous-mêmes.

Je veux intensifier le choc de simplification.

Je propose un pacte de responsabilité aux entreprises.

Je réaffirme mon objectif d'inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l'année.

La crise de la zone euro est derrière nous.

Si Israël est l'objet de tant de critiques, c’est qu'il constitue une grande démocratie.

Sarkozy est passé de la présidence bling-bling à la présidence couac-couac.

Mélenchon, ce qui est terrible, c'est qu'il a été socialiste toute sa vie et que toute sa vie ça va le suivre.

Dans cette bataille qui s'engage, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c'est le monde de la finance.

La cocotte est devenue trop chaude et ça a fait sauter le bouclier.

Je suis dans la préparation, personnellement et collectivement.

Lui, il aurait la banane ? Les Français, eux, ont des peaux de banane tous les jours !

La goutte de l'indécence a fait déborder le vase de l'indignation.

Est-ce que j'ai une tête d'électron ?

C'est elle. Elle aura toujours ce type de comportement. Il faut en finir avec les interrogations - c'est bien c'est pas bien. Permettez moi de le dire, c'est elle.

J'avais dit que le roi était nu, ce qui est déjà une posture difficile à exposer, mais je crains aujourd'hui qu'il ne soit aussi impotent.

Finalement, le roi est nu, même s'il ne se veut pas fainéant.

Certains jours, il faut que l'on me retienne pour que je ne me précipite pas au-devant des micros.

Le PS risque d'être ingouvernable.

N'oublions pas la phrase culte de Michel Sapin qui n’arrêtait pas de déclarer à tous les médias qu'il était à 2 doigts de réussir à inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année.

Franchement, pensez-vous que ce que dit François Hollande a vraiment un sens ?
Est-il seulement conscient des phrases qui sortent de sa bouche ?

François Hollande ne pratique pas la politique, mais la magie. Il pense que ses mots suffisent à faire une politique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire